Auxerre

Résidentialisation du quartier des Egriselles




Fiche renseignements

Maîtrise d’ouvrage :

Office Auxerrois de l’habitat

Programme :

Résidentialisation du quartier des Egriselles

Equipe de maîtrise d’œuvre :

- Serge Renaudie, mandataire,
- S.E.T.U., Bureau d’études V.R.D

Le site des Egriselles est situé à Auxerre sur la rive droite à proximité de la gare. Le terrain est d’une superficie de 2 ha, bordé par des pavillonnaires et des champs.

Le quartier se situe sur une colline grimpant d’ouest en est de 112,00 à 126,00 NGF. Son altimétrie lui confère une vue plongeante sur la rive gauche de la ville d’Auxerre vers l’ouest.

Les espaces collectifs sont relativement dégradés : enrobé en mauvais état, revêtements stabilisés usés, bordures cassées ou déchaussées… Le mauvais écoulement des eaux pluviales crée des flaques devant l’entrée des immeubles par temps de pluie.

Le programme de résidentialisation du quartier s’appuie sur une requalification des espaces extérieurs et des espaces résidentiels : les liens entre un bâtiment, son parking et ses abords sont renforcés. Les raccords entre les différents types d’espaces sont clarifiés.

Le projet porte sur le désenclavement du quartier par la continuité de la voirie. La rue Colbert (qui se termine actuellement en cul de sac) se raccorde à l’est au réseau de voirie communale créant un deuxième accès au quartier, et une fluidité dans la circulation. D’autre part, le parking du bâtiment C’est ouvert à la circulation en sens unique pour organiser un stationnement parallèle à la chaussée et permet une sortie directe de ce quartier.

Le projet propose de terrasser des plateaux successifs qui grimpent d’ouest en est. Ces plateaux accueillent les différentes aires de jeux et de repos. La délimitation du quartier sur le carrefour rue Colbert – rue Duquesne – avenue de la Turgotine par un muret en pierres qui arrête la terre végétale et donne à cette entrée un aspect qualitatif. Un terrain plat au nord (10 m x 20 m) engazonné et drainé permettant une pratique sportive, là où jouent actuellement, dans la pente, les enfants du quartier.