Cherbourg-Octeville

Plans et dossiers de référence "Entre terre et mer"




Maîtrise d’Ouvrage :

Communauté de Cherbourg, Commune de Cherbourg

Missions :

Marché de Définition : 2003-2004
Plan et dossiers de Référence : 2004
Suivi et coordination des opérations, dossier ANRU : 2005-2008

Périmètre ORU  : 130 ha

Investissements soutenus par l’ANRU : 121 M€
Commune, Communauté Urbaine, Conseil Régional, Bailleur, ANRU
Investissements de la ZAC des Bassins : 26 M€
Commune, Communauté Urbaine, Conseil Général, Conseil Régional, Bailleur, ANRU

Equipe de maîtrise d’œuvre :

Serge Renaudie, mandataire
Laurent Charpin et Raphaële Perron, architectes
CODRA, Déplacements urbains
SETU, BET V.R.D.

English résumé

Bipolarity of the urban project

The scope of the study finds its relevance in two strong urban centers :

1. The first by refocusing the agglomeration’s center of gravity which has gradually moved to the Bassin du Commerce. The city center expands and opens to the east.

2. The second pole is represented by the Burgundy square and Normandy Avenue where the Maison pour Tous will further strengthen an area rich in services, amenities and shops.

There are 3 ways to ensure cohesion in Cherbourg and Octeville :

I. Establish a programmatic echo between the two centers.

II. Confirm the quality of the two centers : Bassins and Bourgogne- Normandie in the treatment of their public spaces.

III. The development of environmental and landscape elements and the Earth-Sea link.

— 

Bipolarité du projet urbain

Le périmètre d’étude trouve sa pertinence dans l’existence de deux pôles urbains forts :

1. le premier est constitué par le recentrage du point de gravité de l’agglomération qui s’est progressivement déplacé vers le Bassin du Commerce. Le centre-ville s’agrandit et s’ouvre à l’est.

2. le second pôle est représenté par la place de Bourgogne et l’avenue de Normandie où la Maison pour Tous viendra renforcer un ensemble riche en services, en équipements et en commerces.

Des interventions équilibrées doivent permettre de renforcer et de conforter ces deux centralités pour favoriser la diversification et la mutation de l’habitat pour une meilleure adaptation aux nécessités
d’une mixité sociale et fonctionnelle en renforçant les liens et les influences d’un pôle sur l’autre.

Ainsi, une programmation d’habitat, d’activités, de commerces ou culturelle devra toujours prendre en considération ces deux pôles et tirer son efficacité de cette situation de complémentarité et
d’échos.

Il existe 3 manières d’assurer une cohésion à la réunion de Cherbourg et d’Octeville :

I. Établir un écho programmatique entre les deux centres.

II. Confirmer la qualité des 2 centres : les Bassins et Bougogne-Normandie par le traitement des espaces publics.

III. La mise en valeur des éléments environnementaux et paysagers et du lien Terre-Mer.

I. Établir un écho programmatique entre les deux centres

1. mixité des opérations de logements

Il s’agira de réaliser, pour chaque opération, une mixité entre le logement social et les autres types de locations (PLS, loyers libres, etc…) et l’accession à la propriété en diversifiant les typologies de
logements et d’opération.
- Secteur des Bassins :
. entre l’avenue Carnot et l’Hôpital
. Maupas,
. Vintras
. Convents ;
- Secteur des Provinces :
. l’Amont Quentin,
. les Hauts de Quincampoix
. sur les bords du Parc de la Fauconnière
. sur les terrains Sovakle.

II. Confirmer la qualité des 2 centres par le traitement des espaces publics

L’espace public est l’espace du citoyen, il s’agira en conséquence d’apporter une attention toute particulière à la qualité et à l’égalité des traitements dans les deux centres.
- Secteur des Bassins :
. création d’une grande place allant du Bassin du Commerce à l’Hôpital
. aménagements d’espaces paysagers le long de la Divette, traitement des berges en “jardin d’eau”
. retraitement de l’avenue Jean François Millet.
- Secteur des Provinces :
. redressement de la place de Bourgogne et création d’un parvis devant la Maison pour Tous
. réaménagement de l’avenue de Normandie et du parc Mendès France
. différenciation entre voiries principales et voiries résidentielles dans les nouvelles opérations de
l’Amont Quentin
. Résidentialisation des îlots Bassigny et Nivernais.

III. La mise en valeur des éléments environnementaux et paysagers et du lien Terre-Mer
Cherbourg-Octeville dispose d’un site original qui charme le visiteur immédiatement en arrivant dans la plongée des plateaux entre la colline des Provinces et la Montagne du Roule pour découvrir les bassins puis la mer.
La Divette établit le premier lien entre la Terre et la Mer en allant se jeter dans l’Avant-Port , elle devient l’évènement du futur centre de l’agglomération.
Les parcs assurent une continuité paysagère très présente de chaque côté de la Divette :
- à l’ouest :
. le parc de la Fauconnière et le Jardin du Docteur Favier
. l’Amont Quentin en balcon sur le port
. le parc Mendès France et le retraitement de l’avenue de Normandie
- à l’est :
. la montagne du Roule
. le jardin botanique
. la place Jacques Demy et le rond point Thémis
La restructuration de l’avenue Jean François Millet, fortement plantée, assure un rôle de liaison entre les Bassins et les Provinces. Cette liaison est renforcée par une passerelle descendant de l’Amont Quentin vers la gare des bus-cars et la gare SNCF.
La continuité est assurée jusqu’à la Mer par le traitement des berges des bassins et la continuation des alignements d’arbres déjà existants sur le Bassin du Commerce.
Depuis les Provinces la préservation ou l’ouverture de vues vers la mer deviendra un thème organisateur des restructurations de l’îlot Bassigny ou de l’Amont Quentin.